batiment à énergie passive

Discussions ouvertes sur tous les sujets, notamment énergétique, thermique, environnement, ACV bâtiment...

Modérateurs : Stephane_T, Régis, Ludovic_B, Renaud, Jean-Louis

Répondre
AMI
Confirmé
Messages : 22
Enregistré le : 07 févr. 2011 17:06

batiment à énergie passive

Message par AMI » 22 févr. 2011 18:03

une petite question:

pour avoir un confort d'été je dois surventiler la nuit en été, mais du coup suis je toujours en énergie passive étant donné que je fais marcher mes CTA tout l'été jour et nuit???

Avatar du membre
olivir
Légendaire
Messages : 2292
Enregistré le : 06 juil. 2007 21:31
Localisation : Enerco Conseils - Aquitaine
Contact :

Re: batiment à énergie passive

Message par olivir » 23 févr. 2011 12:14

Bonjour AMI,

Énergie passive n'est pas un terme très heureux, sans vouloir chipoter, puisque, étymologiquement, cela vient du grec "force en action". :)

Passons, je suppose que vous voulez parler de "bâtiment passif"...

Dans ce cas, pour être passif, le premier critère est d'avoir des besoins de chauffage inférieurs à 15 kWh/m²/an. En dessous de ce seuil, le bâtiment peut, en effet, être chauffé passivement par les apports gratuits, sans chauffage conventionnel.

Peu importe donc vos consommations de CTA pour répondre à ce premier critère, cela ne modifiera pas vos besoins de chauffage.

Maintenant, il existe un standard passif, qui est un peu plus complexe que ce seul seuil critique, nécessaire mais pas suffisant, il vous faudra donc veiller à plusieurs autres points (scénarios déjà !) et notamment, à propos de ces consommations de CTA, d'être bien inférieurs au seuil EP défini.
Olivier Martinez
Ingénieur Conseil Indépendant / Ex-formateur partenaire d'Izuba Énergies
Membre du Comité de Pilotage du Réseau Aquitain de la Construction Paille
Enerco Conseils - enerco.free.fr

Nico.Naud
Gourou
Messages : 443
Enregistré le : 09 sept. 2008 11:54
Contact :

Re: batiment à énergie passive

Message par Nico.Naud » 23 févr. 2011 14:03

Je crois comprendre qu'AMI se pose la question, d'un point de vue plus général, de la définition des dispositifs "passifs".

On a tendance à considérer comme rigoureusement "passifs" les systèmes qui permettent de valoriser l'énergie présente à dans l'environnement (apports solaires, énergie cinétique via le vent...), sans utilisation de système actif quel qu'il soit... Ce qui exclue donc par définition la CTA que vous citez, qui a besoin d'électricité pour fonctionner.

Cependant, en pratique, certains systèmes consommant très peu d'énergie par rapport au "service rendu" peuvent raisonnablement être considérés comme passifs (c'est mon avis). Une surventilation nocturne électrique consommera toujours beaucoup moins d'énergie qu'une production active de froid, à "service rendu" équivalent.
Cette définition élargie des systèmes passifs est sujette à interprétation bien sûr, et il vous appartient de fixer les limites que vous jugerez acceptables.

... En ne perdant pas votre objectif de vue : a priori, garantir un niveau de confort acceptable en limitant les consommations énergétiques.
Sobriété avant, Efficacité ensuite, Renouvelables enfin
(Environnement : avant, pendant, après)

AMI
Confirmé
Messages : 22
Enregistré le : 07 févr. 2011 17:06

Re: batiment à énergie passive

Message par AMI » 24 févr. 2011 09:10

Très intéressant tout ce que vous dites

Alors dans mon cas j'ai selon les pièces, maxi 30heures sur 4 jours non cumulés en été où ma température int. dépasse 28°C, en surventilant beaucoup la nuit je descends sous 29°C, donc je pensais mettre en conclusion que pour seulement qqes heures dans l'année, je proposais de limiter le nombre de personnes (car ce sont des salles polyvalentes notamment avec 50 pers.) les jours de fortes chaleurs, plutot que surventiler qui consommerait beaucoup d'électricité pour le peu de gagné, qu'en pensez vous?

Avatar du membre
olivir
Légendaire
Messages : 2292
Enregistré le : 06 juil. 2007 21:31
Localisation : Enerco Conseils - Aquitaine
Contact :

Re: batiment à énergie passive

Message par olivir » 24 févr. 2011 09:29

Je trouve que c'est une très bonne idée que d'amener les occupants à une réflexion sur le planning, la logique d'occupation ! Je ne dis pas, en revanche, qu'il sera facile de les convaincre :/

C'est une tactique gagnante et bon marché dans les pays chauds : on ne travaille pas durant les heures les plus chaudes (on ferme tout et on fait la sieste, du coup, on dégage moins de chaleur) voire même on fait du nomadisme à l'intérieur même des bâtiments (espaces hiver, espaces été).

Après, faites attention si vous devez répondre à un référentiel particulier/réglementation, il est possible que ce soit trop subtil pour lui/elle une telle tactique.

ps : 30 heures sur l'année, c'est un inconfort très supportable tout de même. Autour de 1% de la période d'occupation non ?!
Olivier Martinez
Ingénieur Conseil Indépendant / Ex-formateur partenaire d'Izuba Énergies
Membre du Comité de Pilotage du Réseau Aquitain de la Construction Paille
Enerco Conseils - enerco.free.fr

AMI
Confirmé
Messages : 22
Enregistré le : 07 févr. 2011 17:06

Re: batiment à énergie passive

Message par AMI » 24 févr. 2011 11:07

les locaux sont occupés chaque jour il s'agit d'un foyer pour personnes handicapées, ils se rassemblent du L au D pour des activités, il y a 60 chambres, donc selon moi c'est largement négligeable, les 30h d'inconfort correspondent à la prépa des repas, entre 28 et 29°C, pour moi c'est plus que supportable pour un local de prépa de repas, après il y a qqes locaux d'activités à moins de 10h d'inconfort sur l'année en été, je leur demande pas non plus de faire la sieste mais de limiter le nombre de personnes quand il fait trop chaud, et peut être que j'ai aussi considéré plus d'occupants dans ces pièces qu'il n'y en aura en vrai, j'ai préféré voir large, donc je m'attends à ce qu'ils ne veuillent pas du tout d'inconfort mais je trouverai cela dommage de surventiler juste pour qqes heures

jerem13
Novice
Messages : 2
Enregistré le : 19 juil. 2022 04:42

Re: batiment à énergie passive

Message par jerem13 » 26 juil. 2022 14:19

On entend souvent le conseil d'ouvrir à l'air la nuit jusqu'au matin, puis lorsque le soleil se lève de fermer les volet et fenêtre
Je ne sais pas ce que cela vaut mais je penses que ça dépend beaucoup des matériaux des murs

Répondre