Géothermie de faible profondeur

Posez vos questions sur l'utilisation de la simulation thermique et énergétique dynamique

Modérateurs : Stephane_T, Ludovic_B, Jean-Louis, Régis, Renaud

Répondre
Avatar du membre
olivir
Mythique
Messages : 2514
Enregistré le : 06 juil. 2007 21:31
Localisation : Enerco Conseils - Aquitaine
Contact :

Géothermie de faible profondeur

Message par olivir » 09 oct. 2023 10:09

Bonjour,

Je n'ai pas eu de succès par-email, je tente sur le forum. J'ai plusieurs projets pour lesquels – pour des raisons économiques ou environnementales – on envisage de mettre en œuvre des solutions géothermiques de faible profondeur (5 à 10 m max) soit via des échangeurs compacts soit via des pieux énergétiques. Peut-on modéliser ça sous Pléiades ? Si oui, comment ?
Fichiers joints
5b7af36f285dec12fa3f4160_corbeille-geothermique-2-2516686973.png
5b7af36f285dec12fa3f4160_corbeille-geothermique-2-2516686973.png (95.45 Kio) Vu 639 fois
Olivier Martinezenerco.free.fr
Ingénieur Conseil Indépendant
Ex-formateur partenaire d'Izuba Énergies
Membre du Réseau Aquitain de la Construction Paille et sociétaire ielo

Avatar du membre
Régis
Administrateur
Messages : 5190
Enregistré le : 21 avr. 2010 08:47
Localisation : IZUBA énergies
Contact :

Re: Géothermie de faible profondeur

Message par Régis » 09 oct. 2023 11:47

olivir a écrit : 09 oct. 2023 10:09 Je n'ai pas eu de succès par-email
Je ne retrouve pas le mail en question.

Les seules solutions qui existent dans Pleiades consiste à passer par une source amont ou par un puits climatique.
Régis Bacabara
Tel. support : +33 (0)4 67 18 62 20
mail : support@izuba.fr

IZUBA énergies
35 Rue Gine
Ecoparc
34690 FABRÈGUES

Avatar du membre
olivir
Mythique
Messages : 2514
Enregistré le : 06 juil. 2007 21:31
Localisation : Enerco Conseils - Aquitaine
Contact :

Re: Géothermie de faible profondeur

Message par olivir » 09 oct. 2023 14:20

Mes mails datent du 07/09, 22/09 et 03/10, mais j'avais envoyé depuis mon adresse free.fr, ça a peut-être fini en spam chez vous.

Pour les échangeurs compacts, j'imagine donc que le plus réaliste est de supposer une machine de type sol en prenant comme longueur de sonde le déroulé de la corbeille et la température des premiers mètres du sol.
Olivier Martinezenerco.free.fr
Ingénieur Conseil Indépendant
Ex-formateur partenaire d'Izuba Énergies
Membre du Réseau Aquitain de la Construction Paille et sociétaire ielo

Avatar du membre
Régis
Administrateur
Messages : 5190
Enregistré le : 21 avr. 2010 08:47
Localisation : IZUBA énergies
Contact :

Re: Géothermie de faible profondeur

Message par Régis » 09 oct. 2023 15:25

Bizarre, nous contrôlons pourtant régulièrement nos spams.
olivir a écrit : 09 oct. 2023 14:20 Pour les échangeurs compacts, j'imagine donc que le plus réaliste est de supposer une machine de type sol en prenant comme longueur de sonde le déroulé de la corbeille et la température des premiers mètres du sol.
Oui.
Régis Bacabara
Tel. support : +33 (0)4 67 18 62 20
mail : support@izuba.fr

IZUBA énergies
35 Rue Gine
Ecoparc
34690 FABRÈGUES

Avatar du membre
olivir
Mythique
Messages : 2514
Enregistré le : 06 juil. 2007 21:31
Localisation : Enerco Conseils - Aquitaine
Contact :

Re: Géothermie de faible profondeur

Message par olivir » 29 nov. 2023 12:14

Vous savez si un site référence les températures de sol en fonction de la profondeur ?
Olivier Martinezenerco.free.fr
Ingénieur Conseil Indépendant
Ex-formateur partenaire d'Izuba Énergies
Membre du Réseau Aquitain de la Construction Paille et sociétaire ielo

Avatar du membre
olivir
Mythique
Messages : 2514
Enregistré le : 06 juil. 2007 21:31
Localisation : Enerco Conseils - Aquitaine
Contact :

Re: Géothermie de faible profondeur

Message par olivir » 04 déc. 2023 18:06

olivir a écrit : 09 oct. 2023 14:20 Pour les échangeurs compacts, j'imagine donc que le plus réaliste est de supposer une machine de type sol en prenant comme longueur de sonde le déroulé de la corbeille et la température des premiers mètres du sol.
Par contre, cela ne tient pas compte de la décharge thermique du sol, si ?

Les échangeurs compacts (40 ml) étant concentrées sur à peine 3 m de profondeur et 1.20 m de diamètre, c'est un phénomène qui ne doit pas être négligeable.

Y a-t-il moyen de limiter le rejet sur source amont ? On a, en effet, des abaques empiriques de la puissance disponible côté captage (fournie par les quelques m³ de sol entourant les corbeilles).
Olivier Martinezenerco.free.fr
Ingénieur Conseil Indépendant
Ex-formateur partenaire d'Izuba Énergies
Membre du Réseau Aquitain de la Construction Paille et sociétaire ielo

Répondre